Turkey

J’ai regardé et écouté Angela Merkel et Recep Tayyip Erdoğan en direct à la TV il y a quelques jours. Voici un extrait de cette conférence de presse en Turquie.

Une journalist turque a posé la question suivante à Angela Merkel: “Concernant les relations UE-Turquie, certains disent qu’on ne peut pas changer les règles du jeu, qu’en pensez-vous?”.

Angela Merkel ne semblait pas être à l’aise avec cette question. Elle a répondu que les relations entre la Turquie et l’UE datent des années 60, elle a souligné l’importance de ces relations (elle a aussi parlé de Konrad Adenauer) mais a dit que la situation n’est plus la même que celle des années 60, que la situation a changé.

Qu’est-ce qu’elle a voulu dire? Qu’est-ce qui a changé? Les relations UE-Turquie datent bien depuis 1963. Mais elle n”a pas rappelé que l’UE toute entière a reconnu la Turquie candidate officielle à l’UE en 1999 à Helsinki, et que tous les pays de l’UE se sont mis d’accord que la Turquie serait traitée comme les précédents pays candidats,

et que tous les pays de l’UE signèrent que l’objectif est la pleine adhésion de la Turquie. C’était 1999, non les années 60. Aujourd’hui nous sommes en 2010. Qu’est-ce qui a changé par rapport à 1999? Une seule chose a changé: elle est actuellement la chancelière de l’Allemagne.

Donc, à la question concernant les règles de l’UE, Angela Merkel n’a donné aucune bonne ou crédible réponse. Et comme elle a échoué à donner une réponse objective, elle a immédiatement changé de sujet et a commencé à parler de Chypre, en rappelant que la Turquie doit ouvrir ses ports et aéroports aux Chypriotes grecs. Quelle facile échappatoire!! Mais elle ne parla pas de l’engagement que l’UE n’a pas tenu: la levée des embargos infligés aux Chypriotes turcs.
Enfin, Mme Merkel aurait du rappeler à nouveau que l’UE a fait une erreur en 2004 en accordant l’adhésion à l’UE aux Chypriotes grecs, comme elle le dit l’année dernière. Une info positive quand même: Mr Erdoğan a dit que Mme Merkel a répondu positivement concernant une école turque en Allemagne.

Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ne veulent pas que la Turquie soit un membre de l’UE parce qu’ils ne veulent pas voir la Turquie au parlement de l’UE. En effet, avec leur offre de “racisme privilégié” (certains sont dérangés par le mot “racisme”, alors pour eux je peux reformuler cette offre ainsi: “musulman privilégié”!), ils ont pour objectif d’isoler la Turquie dans le ghetto de l’UE de manière à empêcher la Turquie de profiter de ses 96 sièges potentiels au parlement européen. Ils peuvent tolérer quelques musulmans aujourd’hui au parlement européen, mais ils ne peuvent pas en tolérer 96. Cela les dérangerait beaucoup si des dizaines de politiciens turcs votaient au parlement européen et participaient ainsi à l’avenir de l’UE.

Mais ils doivent savoir que la Turquie, membre fondateur du conseil de l’Europe,

a toujours voulu être membre de l’UE pour des raisons politiques. L’objectif de la Turquie est d’être un membre officiel de l’UE (à mon avis, en raison de ses relations étroites avec l’UE, nous pouvons dire que la Turquie est membre non officiel de l’UE) et d’utiliser son droit de vote au parlement européen.

Madame Merkel et son collègue français peuvent continuer à parler autant qu’ils le souhaitent, la Turquie vogue vers les côtes de l’UE, et chaque jour le bâteau turc en est plus proche.

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan va arriver en France ce soir, il sera parmi nous pour assister à la cérémonie de clôture de la saison de la Turquie à Versailles. Le premier ministre turc va donc être de la partie pour les festivités aux côtés du roi soleil Mr Sarkozy…..dans sa demeure à Versailles! D’avance, concernant cette visite (même si je sais que le premier ministre turc est un excellent orateur et qu’il gère très bien presque toutes les situations), je lui dis

“Kolay gelsin” et surtout…..”Geçmiş olsun”! En français respectivement: “Bon courage” et “Bon ou prompt rétablissement”!!

Je me souviens très bien de la visite du président turc en octobre dernier. Mr Sarkozy avait rencontré Mr Gül avec un chewing-gum dans la bouche (lors de la visite d’une exposition au grand palais à Paris). Ce fut une insulte à la Turquie toute entière. De plus, Mr Sarkozy avait “visité” cette exposition en un éclair (10 minutes environ). Mr Sarkozy exprima ainsi sa haine envers la Turquie, une fois de plus.
Est-ce que ça va être rebelote avec Mr Erdoğan? Est-ce que les fourberies de Mr Sarkozy vont continuer? Mr Sarkozy n’avait pas hésité à insulter le président turc en octobre dernier, alors qu’il avait auparavant accueilli un campeur lybien comme un prince (!). Et à cette époque là, c’est la France toute entière qui s’était faite insultée à cause de Mr Sarkozy.

Mr Sarkozy a, semble-t-il, plus de respect envers la Lybie qu’envers la Turquie. La Turquie, qui, rappelons-le, est une démocratie laïque, et est candidate à l’Union Européenne, avec laquelle les négociations d’adhésion ont commencé en 2005. Je ne trouve pas de mots pour décrire ce comportement. Mais peut-être ceux-ci: comportement indigne de la part d’un président français.

Mais aujourd’hui Mr Sarkozy pourrait mettre sa haine à l’égard de la Turquie de côté. Parce que la Turquie veut faire construire 3 centrales nucléaires (5 milliards $ chacune, mais je suis contre le nucléaire), et Areva serait peut-être intéressée pour en construire une. Mais je ne suis pas sûr qu’Areva sera choisie, en raison des relations Turquie-France. Et GDF a fait savoir qu’elle voulait faire partie d’un grand projet gazier (Nabucco) en Turquie. Idem, je ne suis pas sûr que les Turcs voient cela d’un bon œil. Mais selon les dernières infos en Turquie, il paraît que la Turquie serait d’accord d’envisager l’intégration de GDF à Nabucco. Si cela s’avère vrai, cela voudrait dire que Mr Sarkozy le farfelu a en échange donné des engagements concernant les relations Turquie-UE.

Mr Erdoğan va donc arriver ce soir avec son épouse. Je me demande si Mr Sarkozy va créer un incident diplomatique comparable à celui d’octobre 2009 avec le président turc Mr Gül. “Les fourberies du farfelu continuent”, voilà le titre qui pourrait résumer son comportement et son accueil du premier ministre turc et de son épouse. Cependant, Mr Kouchner pourrait sauver les apparences. Et il se peut qu’avec le coeur à l’ouvrage, Mr Sarkozy le fourbe contrôle ses nerfs et se tienne à carreau cette fois-ci. Sachant que des entreprises françaises veulent remporter des contrats en Turquie.

Mme Merkel et Mr Sarkozy ne devraient pas nier que de nombreux pays soutiennent la Turquie: Italie, Espagne, Portugal, Belgique, Suède, Finlande, Pologne, Estonie, Lettonie, Bulgarie, Roumanie, et quelques autres. Ces états (et non leur population), soutiennent l’adhésion de la Turquie à l’UE. Je ne comprends pas: Angela Merkel et Nicolas Sarkozy se font sans arrêt entendre, pourquoi les médias ne parlent pas de ces pays pro-Turquie?

D’ailleurs, les socialistes en France, et en Allemagne le SPD, ainsi que le FDP qui est au pouvoir, soutiennent aussi l’adhésion de la Turquie à l‘UE. Les verts soutiennent l’adhésion turque également. Pourquoi les médias ne parlent pas d’eux non plus? N’y a-t-il que Mme Merkel en Allemagne? N’y a-t-il que Mr Sarkozy en France? Ce couple franco-allemand (qui me donne la migraine) ne devrait pas nier non plus les différents partis politiques qui soutiennent la Turquie. Eux-même avant d’entrer en fonction s’opposèrent violemment à l’ouverture des négociations entre l’UE et la Turquie.

A tous ceux qui répètent sans arrêt que la population de l’UE est majoritairement contre l’adhésion à l’UE de la Turquie, soyez informés de ceci: si, après la seconde guerre mondiale, la France et l’Allemagne avaient fait un référendum afin de s’unir et de créer la CEE/UE, est-ce que les Français (et les Allemands) auraient voté “Oui”? Que l’on cesse de mettre en avant cet argument pour s’opposer à l’adhésion de la Turquie. Car si on avait demandé l’avis des Français après la seconde guerre mondiale, la CEE et l’UE n’auraient jamais existé.

Si certaines personnes têtues ne sont toujours pas convaincues et qu’elles insistent encore sur la soit-disant démocratie comme quoi il faut demander l’avis des Européens concernant l’adhésion turque, je leur rappelle que non seulement tous les pays de l’UE ont signé et reconnu officiellement la Turquie candidate à l’UE pour l’adhésion pleine et entière en 1999 à Helsinki, et qu’ils ont tous signé pour l’ouverture des négociations en 2004, mais aussi et surtout que le parlement européen, représentant direct des citoyens de l’UE, a approuvé à une écrasante majorité l’ouverture de ces négociations. La démocratie s’est donc déjà prononcée.

Au fait, pourquoi tant d”insistance, pourquoi tant d’acharnement concernant la Turquie? Pourquoi ne pas avoir demandé l’avis des citoyens de l’UE concernant l’adhésion des pays comme la Suède, la Finlande, la Pologne, Malte, la Hongrie, la Roumanie, l’Estonie, la Bulgarie ou Chypre du sud?

Un autre argument peu crédible qu’on on entend souvent çà et là: “La Turquie ne peut pas être membre de l’UE parce que la culture de la Turquie n’est pas la même que la culture de l’UE”. Tout d’abord cette comparaison ne veut rien dire. Car par exemple les Français ou les Italiens n’ont pas la même culture ou la même mentalité que celle des Finlandais ou des Anglais. On peut ainsi comparer différents pays de l’UE entre eux. La seule véritable différence entre la Turquie et les pays de l’UE est la religion.

Le dernier mais pas le moindre, l’UE n’a pas été créée dans une perspective culturelle. En effet, l’UE n’est pas un projet culturel mais un projet économique et politique.

Il faut donc arrêter de vociférer inutilement sur la Turquie, les décisions ont déjà été prises, ce démocratiquement. Qu’Angela Merkel et Nicolas Sarkozy cessent leur propagande anti-démocratique. Oui ils ne sont pas démocrates parce qu’ils nient les décisions prises démocratiquement par tous les pays de l’UE en 1999 et en 2004. Qu’ils cessent de faire de la propagande avec leur offre de “racisme privilégié”. La Turquie ne sera pas un membre de l’UE dans le ghetto de l’UE. Et l’UE n’est pas un cirque. Les règles ne peuvent pas être changées.

Mr Sarkozy et Mme Merkel ne sont pas de sérieux chefs d’état. Au lieu de faire croire que la Turquie est la source de nos problèmes dans l’UE, au lieu de gaspiller du temps, ils devraient s’occuper de nos problèmes comme le chômage ou l’environnement.

Mais comme ils échouent sur ces sujets graves, ils préfèrent divertir les citoyens avec l’adhésion de la Turquie à l’UE. Ils préfèrent amuser la gallerie.

Pour conclure, la Turquie pourrait très bien refuser l”adhésion à l’UE à la fin des négociations. Pourquoi? Parce que la Turquie a une population jeune, et une économie qui se porte de mieux en mieux. Et aussi parce que la Turquie a des réserves de pétrole et de gaz dans la mer Noire, voici les estimations selon un officiel turc: 40 milliards de barils de pétrole et 2,5 trillion de M3 de gaz. Et il y a du pétrole et du gaz ailleurs très probablement. Du pétrole a été trouvé dans l’est de la Turquie récemment.

Que Mme Merkel (et Mr Sarkozy) ne s’inquiètent pas, la Turquie pourrait donc très bien dire “Non” à l’UE, et le rêve de Mme Merkel d’une UE chrétienne pure sera sauvée des 96 politiciens turcs. Mais elle devrait trouver quelque chose de mieux que son offre de “racisme/musulman privilégié”, parce que c’est vraiment lassant.

Bref, Olli Rehn dit un jour: “L’adhésion à l’UE de la Turquie est vitale”. Mais il ne soutient pas l’adhésion turque que pour des raisons

économiques. Je crois qu’il est de celles et ceux qui pensent qu’une Turquie membre de l’UE contribuera à un monde meilleur. C’est ce que je pense aussi.

Mais aujourd’hui j’ai des doutes concernant les intérêts pour la Turquie de son adhésion à l’UE, car trop de pouvoirs sont aux mains de si peu de personnes à Bruxelles. Je ne sais pas si je soutiendrai l’adhésion turque à la fin des négociations. Parce qu’il se peut que ce soit mieux pour la Turquie si elle ne devenait pas membre. Je suis vraiment indécis aujourd‘hui.

Par ailleurs, l’UE doit me convaincre. De plus, une bonne partie des médias français et certains médias d’autres pays de l’UE, ainsi que certains politiciens français et de l’UE doivent me présenter des excuses officielles (ou à la Turquie), car en tant que citoyen turc, je me sens extrêmement insulté par eux. Et j’ai honte et je suis indigné à cause du racisme anti-Turc auquel j’assiste depuis 2004 particulièrement. Je me souviens très bien du lynchage médiatique dont la Turquie a été victime en 2004. Les médias français avaient fait preuve de beaucoup d’animosité, j’avais honte et j’étais indigné. En tant que Turc j’ai beaucoup souffert. En tant que citoyen français, je souffre aussi.

J’espère que Martine Aubry sera notre prochaine présidente (surtout pas Mr Fabius ou Mr Strauss-Kahn, au secours) et qu’elle fera de son mieux pour améliorer les relations entre la Turquie et la France. Je la soutiens surtout parce que je pense qu’elle est très intelligente.

Et j’ai confiance en elle comme j’ai confiance en Lionel Jospin ou en Kemal Derviş.

Lorsque Martine Aubry sera notre présidente, la France respirera à nouveau, et regagnera sa crédibilité.

1997 et les années qui suivirent me manquent beaucoup. L’élection de Martine Aubry sera presque aussi historique et symbolique que celle de Barack Obama. Martine Aubry? Of course she can!

Amicalement vôtre,

cem77@orange.fr

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print