Turkey

Beaucoup posent cette question: “Pourquoi la Turquie devrait-elle être membre de l’UE?“. Plus besoin de poser cette question. Parce que l’UE a reconnu la Turquie une candidate officielle à l’UE en 1999. La Turquie va adhérer à l’UE seulement lorsqu’elle adaptera ses lois à celles de l’UE. Puisque la Turquie est une démocratie, l’UE décida d’entamer le processus des négociations en 2005. Mais la démocratie de la Turquie a besoin d’être améliorée. C’est pourquoi la constitution turque est en train d’être améliorée. En septembre prochain, un référendum sera tenu en Turquie à propos de cette nouvelle constitution. Ici Riza Türmen dit qu’il ne comprend pas pourquoi l’UE soutient cette nouvelle constitution puisque le gouvernement turc sera en mesure d’influencer la justice. D’abord Mr Türmen a absolument raison. Mais l’UE soutient cette nouvelle constitution parce qu’elle préfère que la justice soit influencée par un gouvernement démocratiquement élu plutôt que par des nationalistes aveugles qui ne sont pas indépendants. Et l’AKP n’a aucun programme caché. De plus, lorsqu’un autre parti dirigera le gouvernement turc, il aura les mêmes pouvoirs. Au fait, l’objectif des négociations est l’adhésion à l’UE. C’est écrit dans les lois de l’UE. Rien de plus, rien de moins. Ainsi la question est la suivante: “Quand la Turquie sera membre?“.

Le bateau turc vogue en direction de l’UE. Et personne ne peut l’arrêter.

Olli Rehn est de ceux qui l’aperçoivent déjà à l’horizon.

Mais Mr Sarkozy nie cela et prétend ceci: “C’est impossible. Vous ne pouvez pas déjà voir le bateau turc à l’horizon, parce que la Terre n’est pas ronde.“

Et il ajoute: “Si la Terre était ronde, les personnes en bas de la Terre tomberaient!“.

Et cela fait rire l’UMP. Mais Mr Sarkozy, Mr Lellouche et les autres vassaux de l’UMP ignorent toujours ce qu’est la loi de la gravité.

Mr Sarkozy est en mesure de ralentir le processus des négociations entre l’UE et la Turquie, mais c’est tout. En effet, il a perdu. Pourquoi a-t-il perdu? Parce que toute l‘UE décida en 2004 d’ouvrir les négociations. Les négociations pour la pleine adhésion à l’UE, pas pour le cirque de l’UE dans lequel il vit. Tous les pays de l’UE ont signé.

Et beaucoup de politiciens de l’UE sont en train de travailler dur avec la Turquie à propos de son adhésion à l’UE.

A-t-on questionné l’adhésion de la Grèce, de la Bulgarie, de la Roumanie, de la Suède, de l’Espagne….? Si on harcèle tant la Turquie, c’est parce que c’est un pays à religion musulmane. Mais aussi parce qu’il y a un océan de préjugés envers la Turquie.

Mais beaucoup de gens oublient que la Turquie fut un allié vital, fiable et fidèle à l’UE pendant la guerre froide. Les citoyens de l’UE qui ne sont pas conscients de cela, eh bien je ne leur en veux pas. Par-contre, nombreux ceux parmi les médias et les politiciens de l’UE qui le savent mais qui font de la propagande et vocifèrent sur la Turquie et son adhésion à l‘UE sont des traîtres et des ingrats. Il y a beaucoup de traîtres dans l‘UE. Ils n’ont pas de mauvaise mémoire mais ils n’ont pas de conscience. Je ne supporte pas les traîtres. Quels qu’ils soient.

Ces traîtres sont complexés par la victoire d’Atatürk et de son armée contre les puissances européennes.

Ils ne supportent toujours pas cette défaite de l’Europe, et l’existence même de la Turquie laïque et moderne fondée en 1923 par Atatürk et ses soldats. Mais déjà à l’époque, les Européens eurent du mal à avaler la pilule de la défaite, eux qui voulaient se partager l’Anatolie.

Des pays de l’ex-URSS, autrefois “ennemis“ de l‘ouest, sont devenus membres de l’UE. Et aujourd’hui, c’est la Turquie qui est humiliée et traitée comme ennemie. N’est-ce pas révoltant? L’UE (et les Etats-Unis d’Amérique) ont profité de la position géostratégique et de la puissance militaire de la Turquie pendant la guerre froide. Aujourd‘hui, l’UE abandonne la Turquie. Quelle trahison. Elle m’écœure profondément.

Ces traîtres sont complexés par la Turquie mais ne sont pas complexés par la défaite temporaire de presque toute l’Europe contre l’Allemagne pendant la seconde guerre mondiale. Malgré ses invasions, l’Allemagne devint membre de la CEE/l’UE.

Quel est donc le problème avec la Turquie?

Je souhaite d’abord souligner que je ne suis ni anti-Israël ni anti-Etats-Unis d’Amérique. Je critique seulement les leaders extrémistes américains et israéliens. Pas les populations américaine et israélienne.

Je suis très inquiet. Aujourd’hui, des politiciens, des médias, haineux, n’hésitent pas à déstabiliser et nuire à la Turquie. Des politiciens américains tentent de nuire à la Turquie. L’UE doit absolument soutenir la Turquie, et doit dire “stop“ aux Américains (et au dangereux Mr Sarkozy. Bernard Kouchner, avant les élections présidentielles françaises, dit: “Mr Sarkozy est dangereux“. Mais ensuite, il a étrangement accepté d’être sa marionnette des affaires étrangères. Mr Sarkozy bloque les négociations entre l’UE et la Turquie. Il a agit contre la réunification de Chypre. Mr Sarkozy met en danger toute la Turquie. Mr Sarkozy n’a pas participé au vote du rapport Goldstone aux Nations Unies. Mr Sarkozy met en danger la paix sur la planète).

Des leaders américains me font peur: d’abord, ce fut Robert Gates (cliquez ici). Et il y a quelques jours ce fut le tour de Phil Gordon (cliquez là ou ici – en turc -), qui a dit: “La Turquie doit montrer son attachement à l’ouest“. Des lobbies ont clairement pour objectif de détruire les relations entre la Turquie et les Etats-Unis d’Amérique. Ils ont pour objectif d’affaiblir la Turquie.

La Turquie a pour objectif d’être membre de l’UE. Mais des lobbies veulent diviser la Turquie et créer un Kurdistan dans le sud-est de la Turquie. La perspective européenne de la Turquie ne l’empêche pas d’améliorer ses relations avec tous ses voisins. L’Allemagne a des relations économiques avec l’Iran mais Phil Gordon ou Robert Gates ne disent rien à ce sujet. Mais quand la Turquie améliore ses relations avec l’Iran, il y a un problème. La Turquie cherche un rapprochement avec l’Iran mais aussi avec la Grèce, la Russie, l’Arménie, la Jordanie, la Géorgie….. La politique de l’AKP est “Zero problème avec nos voisins“. Donc la Turquie ne bifurque pas à l’est. D’ailleurs, “bifurquer à l’est“ ne veut rien dire. Si vous préférez, c’est un partenariat privilégié! Mr Sarkozy, Mr Lellouche et Mme Merkel comprendront très bien cela. Mais ce partenariat privilégié de la Turquie est un partenariat positif envers tous ses voisins. Aucune discrimination.

De nombreux politiciens de l’UE, ainsi que la commission de l’UE, ne sont pas d’accord avec les Etats-Unis d’Amérique. Robert Gates, Phil Gordon, Barack Obama, vous savez que les Etats-Unis d’Amérique sont les serviteurs de la théocratie israélienne. Mais vous devez aussi savoir que la Turquie n’est pas le serviteur de la théocratie iranienne. La Turquie a voté contre les sanctions envers l’Iran au Conseil de sécurité des Nations Unies parce que la Turquie et le Brésil réussirent à signer un accord nucléaire avec l’Iran. Donc la Turquie travailla dur avec le Brésil afin d’éviter de nouvelles sanctions. Et l’accord que l’Iran signa est celui que les Américains avaient proposé il y a plusieurs mois. Ainsi la Turquie ne pouvait approuver les sanctions contre l’Iran puisqu’elle a réussi à convaincre l’Iran de signer l’accord nucléaire.

De plus, l’Iran est le second fournisseur de gaz de la Turquie. C’est pourquoi la Turquie a le devoir d’entretenir de bonnes relations avec l’Iran. La commission de l’UE et le groupe socialiste du parlement européen approuvèrent et encouragèrent la politique étrangère de la Turquie avec tous ses voisins. La Turquie n’est pas responsable du manque de démocratie en Iran. Mais que peut faire la Turquie sauf améliorer ses relations avec l’Iran?

La Turquie est un pays indépendant, et elle n’a pas de lobbies subjectifs qui font pression. Mais les Etats-Unis d’Amérique en ont. La justice n’est pas indépendante aux Etats-Unis. La Turquie vota “Non“, et le politicien allemand Günter Verheugen dit ceci: “L’attitude de la Turquie au conseil de sécurité des Nations Unies devrait servir de leçon à de nombreuses personnes“. Les Etats-Unis d’Amérique doivent respecter cette décision. Et les Etats-Unis d’Amérique ne sont pas dans une position pour donner des leçons à la Turquie puisque les Etats-Unis d’Amérique de Barack Obama votèrent contre le rapport Goldstone au Nations Unies, qui condamna les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre d’Israël à Gaza (Mr Goldstone est de religion juive).

Pourquoi les Etats-Unis d’Amérique veulent-ils imposer leur opinion à la Turquie? Pourquoi les Etats-Unis d’Amérique ne respectent-ils pas la Turquie? Pourquoi veulent-ils intimider la Turquie? Pourquoi Phil Gordon a menacé la Turquie? Comment cet homme peu crédible ose-t-il menacer la Turquie? Si les Etats-Unis étaient vraiment des alliés fidèles de la Turquie, Phil Gordon n’aurait pas dit ceci: “Si la Turquie ne montre pas son attachement à l’ouest, les Etats-Unis pourront difficilement soutenir la Turquie dans les sujets dont elle souhaite notre soutien“.

Qu’est-ce que cela signifie? Donc les Etats-Unis d’Amérique n’aideront pas la Turquie contre le groupe terroriste le PKK? C’est scandaleux. Un véritable allié ne dirait jamais cela. Un véritable allié ne remettrait pas en question son soutien à la Turquie contre le terrorisme du PKK. C’est une énorme perte de crédibilité. Parce que chaque sorte de terrorisme est l’ennemi de la planète entière. Un véritable allié ne dirait pas qu’il ne prendra pas position avec la Turquie si la Turquie n’approuve pas ses décisions contestables.

Phil Gordon, être une puissance militaire ne signifie pas être civilisé. Aller dans l’espace ne signifie pas être civilisé non plus. Phil Gordon, n’oubliez pas que la Turquie joua un rôle vital pendant la guerre froide. Souvenons-nous que Dwight David Eisenhower avait prévenu les Etats-Unis d’Amérique à propos des lobbies militaires américains et de la puissance militaire américaine. Mais ce dont il a eu peur s’est produit. Si les leaders américains étaient vraiment des nationalistes, ils auraient écouté Mr Eisenhower. Beaucoup de leaders américains sont des traîtres envers Eisenhower et ses héros qui ont sauvé l’Europe et le monde des nazis. Les leaders américains devraient se réveiller et être enfin fidèles à Mr Eisenhower. Ils devraient cesser de déstabiliser la Turquie. J’ai peur parce que la Turquie est en danger.

Les Etats-Unis d’Amérique sont convaincus que la planète leur appartient. Mais ils devraient réaliser ceci: nous appartenons tous à la planète. Quand les Etats-Unis d’Amérique vont-ils respecter les autres pays du monde? La Turquie est une démocratie indépendante et laïque, et elle a répété plusieurs fois qu’elle ne veut pas que l’Iran ait la bombe atomique (de toute manière la Turquie a peur de cela), et elle ne veut pas non plus d’une intervention militaire à ses frontières.

Le premier ministre de la Turquie Mr Erdoğan et ses ministres n’approuvent pas les politiques anti-droits de l’Homme, ni celles de l’Iran, ni celles d’Israël.

Mr Erdoğan répète depuis plusieurs années qu’il considère l’antisémitisme comme un crime contre l’humanité, de même que l’islamophobie. Mais les Américains tolèrent les politiques anti-droits de l’Homme d’Israël à Gaza. Les nationalismes négatifs américain et israélien sont une dangereuse menace, comme tout nationalisme négatif. Les Etats-Unis d’Amérique me font peur. Israël me fait peur. Ne me comprenez pas mal. Je veux qu’Israël change. Je veux que les Etats-Unis d’Amérique changent. Parce que je soutiens la paix. C’est pourquoi je soutiens les gens comme Michael Moore.

Les Etats-Unis d’Amérique doivent honorer les héros qui sauvèrent l’Europe (mais ceux qui décidèrent de commettre les deux génocides japonais à Nagasaki et à Hiroshima représentent le mal, ils sont les ennemis de toute l’humanité. Et ceux qui ont bombardé les villes françaises et qui ont tué des milliers de français ne sont pas des héros).

Chaque être humain a le droit et même le devoir de soutenir son pays contre le terrorisme. Israël a le droit de se protéger contre le Hamas. Les Etats-Unis d’Amérique ont le droit de se protéger contre Al Qaïda, de même que l’Irak, l’Afghanistan, le Pakistan, le Royaume-Uni, ou l’Espagne. La Turquie a le droit de se protéger contre le PKK. Je soutiens le combat contre le terrorisme de chaque pays dans le monde, mais ce combat ne peut justifier la mort des civils. Personne ne peut soutenir les politiques anti-paix de son pays. Soutenir ces politiques représente le nationalisme négatif, qui est une menace pour la paix sur notre planète.

Nous sommes tous des êtres humains et nous devons être conscients que nous souffrons tous à cause du nationalisme négatif. La seule solution est d’abandonner l’idéologie du nationalisme négatif. Pourquoi ne pas agir maintenant? Nous pouvons empêcher de nombreuses guerres. Nous décidons. Chacun d’entre nous. Respectons-nous. Pourquoi transmettre cette dangereuse idéologie dans l’avenir? Transmettons notre amour dans l’avenir. Soyons responsables. Soyons unis. Nous n’avons qu’une Terre. Imaginons qu’un astéroïde se dirige sur la Terre.

Que penserions-nous? Que voudrions-nous faire? Certainement pas la guerre. Le monde entier serait uni contre cette menace. L’Iran et Israël se réuniraient. Doit-on attendre un astéroïde pour comprendre que tous les êtres humains sont un miracle de la vie? Le nationalisme négatif est aussi dangereux qu’un astéroïde.

En tant que nationaliste turc positif, je soutiens l’ouverture kurde du gouvernement turc. Je souhaite que la langue kurde soit enseignée dans les écoles et dans les universités. J’ai soutenu la création de la chaîne TV nationale kurde lancée il y a plus d’un an, laquelle diffuse des programmes variés en kurde 24/24.

Cependant, je maudis les terroristes du PKK qui ont pour but de détruire l’unité de la Turquie d’Atatürk, et ceux à travers le monde qui leur fournissent de l’information, des soutiens financiers et logistiques. Je maudis également les extrémistes du parti politique turc du MHP qui sont contre l’ouverture kurde de l’AKP et qui essaient de gagner des voix en manipulant honteusement les victimes du PKK.

Le nationalisme négatif est un mal qui malheureusement existe dans chaque pays dans le monde. Les Israéliens et les Américains, ainsi que les lobbies israéliens, devraient être des nationalistes positifs. Cela sauvera nos pays (que nous aimons tant) à long terme. Les lobbies israéliens sont puissants, et ils ne devraient pas faire un mauvais usage de cet énorme pouvoir. Si les lobbies israéliens veulent vraiment garantir la sécurité et l’avenir d’Israël, ils doivent s’unir contre les leaders extrémistes israéliens.

Beaucoup d’Américains de religion juive ont manifesté aux Etats-Unis et ont dit que les dirigeants extrémistes israéliens ne représentent pas les juifs du monde. Les peuples israélien et palestinien sont les otages de leurs leaders extrémistes, ils doivent donc s’unir contre eux. Parce qu’ils veulent tous les deux désespérément la paix et l’harmonie. J’ai regardé un programme TV sur Israël il y a quelques années: un époux et sa femme, tous deux de religion juive, ont dit: “Nous voulons la paix“. Nous les citoyens voulons la paix, et nous avons le pouvoir de nous opposer aux leaders extrémistes. Arrêtons leur folie. Un homme (du Tibet je crois) a dit: “Le cœur des Hommes est le même partout sur Terre“.

La Turquie est une république démocratique. Elle a toujours souhaité améliorer ses droits de l’Homme. Cependant, les terroristes du PKK ont été un immense obstacle pour l’amélioration de la démocratie en Turquie. Et ils le sont toujours.

Ces dernières semaines ces terroristes ont assassiné de nombreux militaires ainsi que la femme d’un militaire et une enfant. Le président du conseil de l’Europe, Mevlüt Çavuşoğlu, a voulu parler de ces attaques terroristes, mais Thorbjorn Jagland a refusé de parler de ce sujet, il a dit: “Ces évènements ne sont pas de grande envergure“. Cliquez ici (en turc). Beaucoup de personnes ont été assassinées, mais Thorbjorn Jagland n’est pas révolté.
Souvenons-nous que Thorbjorn Jagland est corrompu. Il a soutenu Barack Obama pour le prix Nobel à cause de certains lobbies proches de lui (et il est proche de Madeleine Albright. Concernant Mme Albright, j’ai regardé un programme TV sur une chaîne française, et un journaliste lui a dit: “1 million d’enfants et de bébés irakiens sont morts en 10 ans à cause des embargos contre l’Irak“ (médicaments inclus). Mme Albright a donné cette réponse: “Si c’est le prix à payer“. Réponse digne d’une collabo. Madeleine Albright et ses collabos sont fous et dangereux. Peut-elle répéter cela 1 million de fois? N’était-ce pas un génocide?).

L’UE, qui a toujours critiqué la Turquie et ses droits de l’Homme, n’a pas reconnu le PKK comme un groupe terroriste pendant 30 ans. Pourquoi? Cela n’a pas aidé la Turquie à améliorer sa démocratie, au contraire. Si l’UE et les USA avaient reconnu le PKK comme groupe terroriste il y 30 ans (pour autant que je m’en souvienne ils ne l’ont reconnu qu’en 2004), eh bien la Turquie aurait amélioré sa démocratie depuis bien longtemps. Et son économie se serait développé beaucoup plus vite.
Mais le principal obstacle au développement économique de l’est de la Turquie est le groupe terroriste le PKK. L’Italie a réussi à développer son Mezzogiorno, la Turquie veut réussir avec son est, mais le PKK l’en empêche. C’est pourquoi les investisseurs ne peuvent vraiment investir dans cette région. Des politiciens au sein de l’UE sont depuis longtemps habitués à critiquer la Turquie et sa démocratie, mais en même temps ils soutiennent les terroristes du PKK.

Les médias en France ne nomment jamais les terroristes du PKK “terroristes“ mais “rebelles“. Le PKK est un groupe terroriste. Pourquoi? Parce qu’il tue des gens. Le PKK a assassiné 40 000 personnes depuis 30 ans. Et les médias les appellent “rebelles“. Très étrange, n’est-ce pas? Pourquoi ces terroristes ne sont-ils pas nommés “terroristes“?

L’armée turque vise le PKK, pas les civils, OK? Lorsque les militaires turcs bombardent les camps du PKK en Irak du nord, seulement les terroristes du PKK sont visés. Mais il y a des politiciens qui nient cela.

Cependant, les Américains bombardent à la fois les civils et les terroristes d’Al Qaïda. Ils l’ont prouvé en Irak, au Pakistan ou en Afghanistan. Israël bombarde à la fois les terroristes du Hamas et les civils palestiniens. Alors, où sont ces politiciens anti-Turquie qui propagandent contre la Turquie? Pourquoi restent-ils silencieux?
Tous les pays ont le droit de se protéger contre les terroristes mais les civils ne sont pas des terroristes. L’armée turque lutte contre le PKK, pas contre les turcs d’origine kurde. Israël et les USA ne doivent viser que les terroristes.

Quelques uns des politiciens anti-Turquie se moquent de la démocratie car ils ne souhaitent que déstabiliser la Turquie pour qu’elle soit morcelée. Ils sont les ennemis de la Turquie, de la justice et de la démocratie. Mais jamais la Turquie ne sera divisée.

Parce qu’Atatürk, le fondateur de la Turquie, a gravé une empreinte exceptionnelle dans la conscience nationale turque.

Une empreinte exceptionnelle qui a toujours rassemblé tous les Turcs ethniquement différents depuis 1923. Les Turcs sont fiers de leur pays et, avec l’armée, sont les garants de la république turque.

Les Français sont aussi unis malgré leurs différences culturelles: la Bretagne, la Normandie et l’Alsace sont françaises.

Mais il n’y a aucun politicien ou media en Turquie qui cherche à diviser la France. Aucun lobby qui souhaite déstabiliser le pays de Victor Hugo.

Les Européens se sont entretués pendant des siècles mais cela n’a pas été un obstacle pour s’unir et créer l’Union Européenne.

Après la seconde guerre mondiale, la CEE fut créée pour ne plus s’entretuer avec….l’Allemagne. Les Européens ne semblent avoir aucun problème à s’être unis avec les Allemands et les Autrichiens, aucun problème non plus à partager une monnaie commune avec eux.

Alors, qu’est le problème avec la Turquie? Pourquoi y a-t-il tant de haine contre la Turquie? Pourquoi vociférer continuellement sur la Turquie?

Certains politiciens et certains médias de l’UE (et des USA) devraient arrêter d’hurler dans tous les sens quand ils parlent de la Turquie. Nous ne sommes plus au Moyen Age.

Ils devraient arrêter de faire diversion. La Turquie n’est pas responsable des problèmes de l’UE. Ils devraient cesser de manipuler les citoyens de l’UE, surtout en période électorale.

Il est ridicule de refuser catégoriquement l’adhésion de la Turquie à l’UE avec des prétextes que seuls un enfant pourrait avancer.

La Turquie ne pourra être membre de l’UE que lorsqu’elle sera prête. Seulement lorsque la commission de l’UE et les pays de l’UE auront donné leur accord.

Les négociations entre la Turquie et la commission de l’UE sont sérieuses (cependant “négociations“ est trompeur, le processus correspond plutôt à “période d’adaptation“).

Cependant, pourquoi avoir fait de la Grèce un membre de la CEE/l’UE en 1981, alors qu’elle était loin de remplir les critères pour l’adhésion? Aujourd’hui avec la Turquie, non seulement on est extrêmement exigeant, mais en plus la Turquie n’est pas traitée comme les précédents candidats.

La porte de l’UE a été subjectivement grande ouverte à la Grèce (par Mr Giscard D’Estaing, un anti-Turquie), aujourd’hui elle est subjectivement fermée à la Turquie par Mr Sarkozy.

Par ailleurs, pendant des années les étudiants turcs n’ont pas pu profiter du programme Erasmus à cause du veto des politiciens grecs. C’est un scandale et c’est honteux.

D’une part, la Grèce a jusqu’à présent bénéficié d’environ 100 milliards d’euros de la part de l’UE et a donc pu considérablement se moderniser grâce à ce soutien financier (alors que la Turquie, abandonnée par l’UE, tentait de survivre toute seule tout en étant victime du terrorisme du PKK). D’autre part, pendant de nombreuses années (jusqu’en 1999), la Grèce a pris la Turquie et toute sa population en otage en opposant son veto contre sa candidature à l’UE.

Et aujourd’hui, la Grèce est dans une extrêmement grave crise et demande l’aide de l’UE après avoir trafiqué ses statistiques pour duper l‘UE.

Selon des experts turcs, la Grèce n’a pas été productive pendant des années, et son économie n’a pu se tenir debout que grâce aux soutiens financiers. Aujourd’hui elle en paie le prix fort. J’ai le droit légitime en tant que citoyen turc et citoyen de l’UE de faire part de mon mécontentement envers les dirigeants grecs.

Mais malgré tout cela, la Grèce a le culot de continuer à faire de la propagande contre la Turquie au parlement de l’UE. Je suis indigné et en colère. J‘en ai marre des dirigeants grecs. En effet, avec l’aide de nombreux politiciens (qui s’opposent à l’adhésion de la Turquie à l’UE et manipulent le problème chypriote afin de bloquer l’adhésion de la Turquie à l‘UE), les dirigeants grecs et chypriotes grecs insistent et essaient toujours (ils commencèrent cette propagande il y a quelques mois mais je pensais qu’ils l’arrêteraient) de saboter le vote du parlement européen concernant la levée des embargos infligés aux Chypriotes turcs. Levée qui fut clairement promise en avril 2004 par l’UE. Des politiciens de l’UE ont dit qu’ils ont été consternés par le comportement des Chypriotes grecs au parlement de l‘UE: “Un comportement de politiciens des pays du tiers monde”.

Rappelons que Chypre du sud a été fait membre de l’UE alors que les lois de l’UE stipulent qu’aucun pays ne peut être membre de l’UE si ce pays a un conflit avec ses frontières.

Mr Sarkozy et Mme Merkel bloquent plusieurs chapitres des négociations UE-Turquie en manipulant le problème chypriote (cliquez ici ou ). Les Chypriotes grecs et la Grèce bloquent également honteusement les négociations (l’Espagne a exactement confirmé cela il y a deux semaines et ajouta: ”La Turquie est victime de discriminations de la part de l’UE”).

Aujourd’hui, l’UE dit à la Turquie: ”Vous devez résoudre votre problème avec les Chypriotes grecs si vous voulez que les négociations continuent”. Ceci est scandaleux et honteux. Pourquoi l’UE n’a-t-elle pas attendu la même chose de la part des Chypriotes grecs avant qu’ils adhèrent à l’UE en 2004? C’est subjectif. C’est du racisme. C’est révoltant. Ceci n’est pas la justice.

Günter Verheugen a dit en 2004 que le gouvernement chypriote grec le trahi. En effet, le gouvernement chypriote grec a fait la propagande du ”Non” pour que les citoyens chypriotes grecs votent ”Non” au plan de paix de Kofi Annan pour la réunification de Chypre. Et Angela Merkel dit que ce fut une erreur d’avoir accepté les Chypriotes grecs comme membres de l’UE. Mais l’UE ne savait-elle pas que l’adhésion des Chypriotes grecs poserait un problème pour la perspective européenne et l’adhésion de la Turquie à l’UE?

Beaucoup de personnes se plaignent de l’injustice à propos de l’adhésion à l’UE des Chypriotes grecs. En effet, l’argument géographique que beaucoup de politiciens de l’UE répètent ridiculement afin de s’opposer à l’adhésion à l’UE de la Turquie n’a pas de sens. Effectivement, puisque ces politiciens anti-Turquie prétendent que la Turquie n’est pas en Europe, pourquoi ont-ils pris les Chypriotes grecs au sein de l’UE? Soulignons ceci: les Chypriotes grecs sont-ils en Europe?

Le dernier mais pas le moindre, je fus choqué il y a quelques jours lorsque j’ai lu cet article turc. Mehmet Ali Talat a dit que le gouvernement chypriote grec soutient le PKK depuis longtemps. Les citoyens chypriotes grecs ont le devoir de demander des comptes à leurs leaders concernant cette scandaleuse et horrible information.

Mehmet Ali Talat, l’ancien président des Chypriotes turcs, est un politicien pro-paix en qui j’ai entière confiance. Donc je le crois. Il est un homme politique objectif qui a beaucoup contribué à la paix à Chypre, mais les leaders chypriotes grecs ne l’ont pas rejoint pour la paix (cliquez ici). Et puisque l’UE n’a pas fait de quelconque pression sur la partie grecque qui se sent intouchable, les citoyens chypriotes turcs décidèrent de punir Mr Talat à la dernière élection présidentielle.

Malgré la colère que je ressens envers les dirigeants grecs, je soutiens le rapprochement entre les Grecs et les Turcs. Parce que les populations grecques ne sont pas responsables des décisions malsaines de leurs gouvernements. Un courageux journaliste chypriote grec, Makarios Drusiotis, a dit dans son article publié dans le journal Elefterotipia, que c’est la partie grecque qui ne veut pas de solution à Chypre (cliquez ici pour lire l’article en turc de ABhaber).

Un journaliste turc devrait inviter Makarios Drusiotis en Turquie pour boire un café.

La Grèce et la Turquie doivent améliorer leurs relations.

La Turquie travaille dur à ce sujet. Est-ce que tous les dirigeants grecs et les influents leaders religieux travaillent dur aussi?

Est-ce que Yorgo Papandreou va réussir à empêcher les nationalistes grecs de saboter la paix avec la Turquie? Et est-ce que l’UE va enfin aider les Grecs et les Turcs à être plus proches? Jusqu’à présent, l’UE n’a rien fait (voici un ancien article à ce sujet, ou encore celui-là).

En d’autres termes, l’UE va-t-elle enfin jouer son rôle?

Amicalement vôtre,

Cem

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print