Turkey

Les Turcs en Turquie sont humiliés par les procédures scandaleuses imposées par l’UE pour obtenir un visa pour aller dans les pays de l’UE.

Aujourd’hui l’UE prouve une nouvelle fois qu’elle est raciste envers la Turquie. Ce qui suit est dégoûtant.

Il y a une loi de l’UE qui dit ceci: “Un clandestin qui est arrêté dans un pays de l’UE doit être renvoyé dans le premier pays de l’UE par lequel il est arrivé”.

Un exemple: un clandestin entre sur le territoire de l’UE par l’Espagne. Il est arrêté en France, il est donc renvoyé en Espagne.

Cette loi ne s’applique qu’aux membres de l’UE.

Par-contre, les politiciens qui s’opposent à l’adhésion de la Turquie à l’UE et qui sabotent les négociations entre la Turquie et l’UE souhaitent en même temps que cette loi soit appliquée à la Turquie.

N’est-ce pas scandaleux?

L’UE veut absolument convaincre la Turquie d’accepter cet accord, et elle promet que les procédures scandaleuses de visas imposées honteusement aux citoyens turcs seront changées.

Donc l’UE veut que la Turquie accepte que les clandestins arrêtés sur son territoire mais qui sont passés par la Turquie soient renvoyés en Turquie.

La Turquie n’est pas encore membre de l’UE, alors pourquoi ne pas les renvoyer en Grèce, puisque les clandestins entrent sur le territoire de l’UE par la Grèce?

Le pire, c’est que l’UE dit à la Turquie: “Signez l’accord, ensuite nous changerons les procédures de visas”.

L’UE se moque de la Turquie. L’UE ne respecte pas la Turquie. L’UE se comporte comme un marchand de tapis.

Et cette tromperie me rappelle le jeu chypriote malsain de l’UE, et voici un autre exemple du racisme de l’UE.

La Turquie a dit qu’elle ne signera pas cet accord tant que les procédures de visas ne seront pas changées.

L’UE est habituée à manipuler la Turquie.

Pendant la guerre froide, elle a profité de la puissance militaire de la Turquie pour assurer sa sécurité.

Puis elle a abandonné la Turquie dans sa lutte contre le terrorisme du PKK. En plus, le PKK récolte de l’argent dans l’UE en toute impunité pour financer les armes et les bombes qu’il utilise pour tuer les Turcs en Turquie.

Aujourd’hui elle fait du chantage à propos des clandestins.

C’est immoral.

(Un journaliste turc a dit: “Si des pays de l’UE ne font rien contre les terroristes du PKK, pourquoi voulons-nous alors entrer dans l’UE?).

Si l’UE aidait les pays du tiers-monde à se développer, il n’y aurait pas autant de clandestins dans l’UE.

La Turquie aide les pays pauvres à se développer. Sa politique économique respecte en effet le principe du gagnant-gagnant. Comme en Afrique par exemple.

La Turquie donne une leçon d’humanité à l’UE et aux Etats-Unis d‘Amérique.

Je suis fortement convaincu que l’objectif de la Turquie est toujours l’adhésion à l’UE. La Turquie a toujours besoin de l’UE, son chemin a toujours été le chemin européen. Mais ce chemin européen ne l’empêche pas d’améliorer ses relations avec ses voisins comme l’Iran, les pays arabes, la Géorgie ou la Russie.

La Turquie ne bifurque pas à l’est, c’est un mensonge de certains lobbies qui ont pour objectif de faire une propagande anti-Turquie. De toute manière, “bifurquer à l’est” ne veut strictement rien dire.

Mais l’état turc est méfiant envers l’UE puisque d’une part, plusieurs irresponsables politiciens continuent subjectivement à s’opposer à la perspective européenne de la Turquie. En effet, ces politiciens sabotent le processus des négociations, et cela détruit la crédibilité de l’UE, qui a reconnu la Turquie une candidate officielle à l’UE en 1999 à Helsinki, et qui signa en 2004 pour l’ouverture des négociations en 2005. Tous les états de l’UE ont signé, et tous soulignèrent que l’objectif est la pleine adhésion à l’UE, mais aujourd’hui l’UE semble oublier cela.

“Voices inside my head, echoes of things that you said”

La Turquie ne comprend donc pas cette amnésie.

D’autre part, aucun pays ne semble vraiment s’opposer à eux et particulièrement à Mr Sarkozy.

La Turquie ne comprend pas cela non plus. C’est bien de dire “Nous soutenons la Turquie”. Mais ce n’est pas suffisant, il faut agir.

L’Espagne a dit il y a 6 mois qu’elle ouvrirait plusieurs chapitres des négociations: cliquez ici et .

Mais elle n’en a ouvert qu’un.

Pourtant l’Espagne est un grand pays. Donc, pourquoi n’était-elle pas capable de résister à l’évidente pression de Mr Sarkozy et de la Grèce? (L’Espagne a dit il y a quelques semaines qu’en raison de leur pression, elle ne pourrait pas ouvrir de quelconque chapitre. Et elle ajouta que la Turquie est victime de discrimination de la part de l’UE).

La Turquie ne comprend pas cette situation, en conséquence elle est méfiante à propos de la véritable intention de l’UE.

La France et la Grèce ne représentent pas l’UE. Que se passe-t-il donc?

Pourquoi l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Italie, le Portugal, la Suède, la Belgique, la Pologne, la Finlande, la Lettonie, la Bulgarie, la Roumanie, l’Estonie et plusieurs autres pays ne sont-ils pas capables de faire face à Mr Sarkozy et Mme Merkel?

Ces états soutiennent l’adhésion de la Turquie à l’UE. Alors pourquoi Mr Sarkozy, Mme Merkel, la Grèce et les Chypriotes grecs agissent en toute impunité concernant la Turquie? L’UE n’est-elle pas une démocratie?

Cette question mérite une réponse de la part de l’UE.

La Turquie est curieuse.

En tant que citoyen turc, je suis vraiment curieux et je suis aussi dans la confusion.

Peut-être que la réponse est celle-ci: “Notre racisme? Parce que vous le valez bien”.

Amicalement vôtre,

Cem

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print