Turkey

La Turquie est une démocratie. Mais les Etats-Unis d’Amérique et Israël sont loin d’être des démocraties et de fidèles alliés à la Turquie. Et l’UE est loin d’être crédible et fidèle à la Turquie.

Les Palestiniens ne sont pas les ennemis d’Israël, mais les leaders extrémistes israéliens font tout pour que les Palestiniens et le monde les haïssent. Israël doit savoir que ses ennemis sont les néo-nazis, pas les Palestiniens. Ni les Turcs. Alors pourquoi Israël a assassiné 8 citoyens turcs et 1 citoyen américain d’origine turque? Mr Obama, ce citoyen américain a été tué avec 5 balles dans la tête. Il avait 18 ans. N’êtes-vous pas scandalisé? Il était un citoyen des Etats-Unis d’Amérique. Il était votre citoyen.

Mr Obama, pourquoi Israël s’oppose à une enquête internationale à propos de son attaque terroriste contre les navires humanitaires turcs dans les eaux internationales? Puisque vous ne dites rien à Israël, vous semblez tolérer ces meurtres d’Israël. Mr Obama, finalement il n’y a pas de différence significative entre Mr Bush et vous. Mais il y a une gigantesque différence entre vous et Mr Mikhail Gorbachev. “Yes we can”? Qu’avez-vous voulu dire? “Yes we can not change”? Ceci devrait être écrit sur vos dollars. Mr Obama, si vous voulez sauver les Etats-Unis d’Amérique et le monde, vous devez changer votre système électoral, comme le souligna un politicien américain sur une chaîne française il y a quelques mois. Message à Michael Moore: votre prochain travail devrait traiter de votre système électoral.

Israël veut enquêter elle-même à propos de son attaque: elle a crée sa propre commission et a annoncé qu’elle a choisi d’inclure deux étrangers qui sont connus pour leur soutien inconditionnel à Israël. Israël se moque de l’ONU. La Turquie et l’ONU ont clairement dit qu’une commission internationale doit enquêter sur cette attaque. Personne n’a confiance en la neutralité d’une commission proposée par Israël pour enquêter sur ses propres crimes. Voici un article en turc de Semih Idiz. Il dit: “Mahkeme heyeti cehennemde toplanıyorsa şeytanı dava edemezsiniz”. C’est un proverbe irlandais: “It’s no joke going to law with the devil and the court held in hell”. En français: “On ne peut pas faire un procès au diable si le tribunal se réunit en enfer” (mais en langue 100% turque la traduction est celle-ci: “Yargıç kürsüsü tamu’da toplanıyorsa yek yargılanamaz”).

Les Turcs, les Palestiniens, et les citoyens de l’UE ne sont pas les ennemis d’Israël mais Israël fait tout pour être leur ennemi. Israël ne semble pas tolérer la paix avec les Palestiniens. Mais comment Israël peut-elle tolérer les “manifestations” des néo-nazis en Europe et aux Etats-Unis d’Amérique? Ils sont les ennemis des juifs et de toute l’humanité mais ils sont en mesure de “manifester” impunément.

Phil Gordon sous-entend que les Etats-Unis d’Amérique pourraient arrêter de soutenir la Turquie contre le terrorisme du PKK. C’est révélateur. Seuls les traîtres peuvent dire cela. Et cela me rappelle cet autre exemple révélateur: en 2003 les Etats-Unis d’Amérique de Mr Bush (et son père) voulaient envahir l’Irak par la Turquie, mais la Turquie dit “Non” aux Bush. Mr Bush et Mr Rumsfeld, soutenus par les lobbies pétroliers dirent: “Nous vous donnerons des dizaines de milliards de dollars”. Mais les politiciens turcs ont dit: “Non”. Les Etats-Unis d’Amérique étaient en colère. Et qu’ont fait des soldats américains après l’invasion de l’Irak? Ils ont fait la propagande des terroristes du PKK: de nombreuses cartes de la Turquie ont été distribuées dans le nord de l’Irak ainsi que dans le sud-est de la Turquie. Sur ces cartes l’est de la Turquie était divisé et “Kurdistan” y était annoté. Les Américains peuvent-ils expliquer cela? Pourquoi les Américains n’aident-ils pas la Turquie pour détruire le PKK? Les Etats-Unis d’Amérique prétendent qu’ils combattent le terrorisme. Alors qu’est-ce qu’ils attendent avec le PKK? Mr Obama, à l’instar de Mr Bush, vous faites du chantage à la Turquie concernant les leaders extrémistes israéliens et les terroristes du PKK.

Souvenons-nous que les Anglais soutinrent les Américains pour envahir l’Irak en 2003. La Turquie n’autorisa pas les Etats-Unis d’Amérique à utiliser son territoire pour attaquer l’Irak par le Nord, alors que les Anglais, membres de l’UE, se sont détachés de l’UE, et ont gravement nuit à l’union. La Turquie s’est comportée comme devrait se comporter un véritable membre de l’UE. La Turquie, grâce à son engagement politique international, est digne d’être membre de l’UE, contrairement à certains membres.

Mais, dans une dizaine d’années, la Turquie aura beaucoup changée: grâce à son économie forte, à sa population jeune et dynamique, à ses exportations qui montent en flèche (objectif fixé à 500 milliards en 2023, centenaire de la république), et grâce à ses réserves sûres de pétrole et de gaz situées dans la mer Noire, et des réserves estimées ailleurs sur son territoire. Ainsi en raison de cette perspective positive de la Turquie, et en raison de l’immobilisme de l’UE contre les terroristes du PKK qui tuent des Turcs chaque semaine, et en raison du racisme dégoûtant de l’UE envers la Turquie, on peut se demander: l’UE mérite-t-elle la Turquie?

Comme la Norvège, la Turquie hésitera peut-être à adhérer à l’UE. Je ne sais pas si la population turque sera favorable à l’adhésion. Mais je pense que les politiciens turcs soutiendront l’adhésion à l’UE. Parce que la Turquie a toujours voulu être proche de l’Europe, parce que cette adhésion à l’UE est une bonne continuation de la vision d’Atatürk.

Finalement, pour les Arabes, les Turcs ne sont pas assez musulmans, tandis que pour les Européens, les Turcs ne sont pas assez européens.

Amicalement vôtre,

Cem

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print

Comments

  1. Bonjour Najy,

    merci pour votre commentaire. Voici mon commentaire concernant votre article très intéressant et objectif:

    un seul chapitre a en effet été clôturé. Rappelons aussi que seulement 13 chapitres ont été ouverts jusqu‘à présent. 5 sont bloqués en toute impunité par Mr Sarkozy. 6 sont bloqués par les Chypriotes grecs. Enfin 8 sont bloqués par l’UE (les Chypriotes grecs, Mme Merkel et Mr Sarkozy y sont vraisemblablement pour quelque chose) car la Turquie n’a toujours pas appliqué le protocole douanier aux Chypriotes grecs. En d’autres termes, les navires et avions chypriotes grecs ne sont toujours pas autorisés à venir en Turquie.

    La Turquie répète qu’elle ouvrira ses ports et aéroports aux Chypriotes grecs dès que l’UE aura tenu sa promesse faite en avril 2004 de lever les embargos infligés aux Chypriotes turcs. Depuis 2004, l’UE prétend qu’elle n’a pas réussi à tenir son engagement à cause du veto des Chypriotes grecs. Mais cela est étonnant. Comment les Chypriotes grecs peuvent-ils être en mesure d’imposer leur loi à toute l’UE? Des diplomates de l’UE ont dit que Mr Sarkozy et Mme Merkel se cachent derrière les Chypriotes grecs pour saboter les négociations entre l’UE et la Turquie.

    Cependant, avec le nouveau pouvoir crée par le traité de Lisbonne, les Chypriotes grecs ne pourront plus s’opposer à la levée des embargos car ils ne pourront plus utiliser leur droit de veto. Mais les Chypriotes grecs et les Grecs, soutenus par l’UMP et la CDU-CSU, font tout en leur pouvoir pour faire échouer cette levée des embargos. Des observateurs européens du dossier chypriote ont dit qu’ils ont été consternés par le comportement des politiciens chypriotes grecs, “Un comportement digne des politiciens des pays du tiers-monde”.

    A propos de l’opposition des citoyens de l’UE contre l’adhésion de la Turquie à l’UE: Carl Bildt a récemment dit que les précédents élargissements à l’UE n’ont pas eu lieu parce que les populations les ont souhaité. De plus, pourquoi questionne-t-on tant l’adhésion de la Turquie à l’UE? Pourquoi n’a-t-on pas questionné les adhésions de l’Espagne, de la Suède, de la Pologne, de la Roumanie, de la Bulgarie, de la Grèce, des Chypriotes grecs…..?
    Par ailleurs, si on avait fait un référendum en France ou en Belgique pour la création de la CEE/l’UE, les Français et les Belges auraient-ils voté “Oui” en majorité? Après la seconde guerre mondiale, il régnait une telle animosité entre la France et l ’Allemagne qu’il est certain que si un référendum avait été organisé, les Français auraient massivement voté “Non” pour ne pas s’unir avec l’Allemagne afin de créer la CEE/l’UE.
    Et si la Turquie n’est pas européenne, pourquoi toute l’UE l’a-t-elle alors reconnu candidate officielle à l’UE en 1999 à Helsinki? Pourquoi tous les pays de l’UE signèrent en 2004 pour que les négociations débutent en 2005?
    Le dernier mais pas le moindre, le parlement européen, représentant direct des citoyens de l’UE, approuva massivement l’ouverture des négociations UE-Turquie. La démocratie s’est donc prononcée à tous les niveaux. Mais rappeler cela n’arrange guère les lobbies haineux et les cercles politiques qui s’opposent avec virulence à la perspective d’adhésion de la Turquie.

    L’islamophobie s’est répandue surtout après les attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Etrange coïncidence, n’est-ce pas? Les médias nous lavent le cerveau et contribuent, à l’instar de nombre de séries américaines de mauvais goût, à l’amalgame entre islam et terrorisme. De nombreux lobbies et médias ont pour objectif de diviser la planète. Avant c’était le communisme. Maintenant c’est la religion. La question est la suivante: qui contrôle les médias?
    Soulignons que l’islam, comme toutes nos principales religions, dit: “Tu ne tueras point”. Je ne suis pas pratiquant mais je sais que l’islam ne dit pas que les femmes doivent cacher leur visage ou se camoufler de la tête aux pieds. Il y a des groupes obscurs qui réécrivent le Coran (“Kuran” en Turc) à leur convenance. Et il y a d’autres lobbies obscurs qui ont apparemment besoin d’eux en tant qu’ennemis pour justifier leur existence. Le choc des civilisations? Balivernes!

    Quant aux négociations entre la Turquie et l’UE, il faut rappeler qu’elles ne se termineront que lorsque la Turquie aura adapté ses lois à celles de l’UE. Mais l’UE est si subjective avec la Turquie que celle-ci sera très probablement le membre de l’UE le proche de la perfection! Par-contre, l’UE a fait adhérer à la hâte la Bulgarie et la Roumanie, alors que ces deux pays étaient loin de satisfaire tous les critères d’adhésion.

    La Turquie est membre fondateur du conseil de l’Europe, et elle est très proche de l’UE dans de nombreux domaines symboliques depuis de nombreuses années. La Turquie et l’UE ont par exemple signé un accord douanier en 1995, lequel est appliqué depuis 1996. Par ailleurs, l’économie turque est si imbriquée à celle de l’UE que lorsque la Turquie sera membre, elle pourra intégrer immédiatement la zone euro.
    La Turquie a toujours voulu être proche de l’UE politiquement. En 1999, tous les pays de l’UE déclarèrent que la Turquie serait traitée comme tous les précédents candidats et que l’objectif est la pleine adhésion. La Turquie sera présente et active au parlement de l’UE parce que c’est son plein droit.
    Mais des politiciens de l’UE s’opposent à ce qu’environ 96 politiciens turcs à religion musulmane prennent des décisions au parlement européen et participent ainsi à l’avenir de l’UE. Ces politiciens tolèrent aujourd’hui quelques musulmans au parlement de l’UE, mais ils ne peuvent en tolérer une centaine.
    Avec leur proposition de “racisme privilégié” (ou si on préfère un terme moins fort: “musulman privilégié”!), Mr Sarkozy, Mme Merkel et l’Autriche veulent isoler la Turquie dans le ghetto de l’UE. Mais la Turquie veut contribuer à l’avenir de l’UE au parlement de l’UE, pas dans le ghetto européen. La Turquie ne veut pas être un membre de seconde classe de l’UE.

    La Turquie ne prétend pas vouloir adhérer rapidement à l’UE, mais elle veut que l’UE cesse de bloquer le processus d’adhésion pour des raisons politiques. La Turquie veut que l’UE soit objective, ce qui est loin d’être le cas. L’adhésion de la Turquie à l’UE est à l’horizon, probablement vers 2016-2018, mais à condition que l’UE ne sabote plus les négociations. C’est en 2014 que nous serons fixés, puisque c’est à cette date que le nouveau budget de l’UE sera voté. Nous saurons donc dans 4 ans si le prochain budget de l’union prévoira la potentielle adhésion de la Turquie.

    L’UE a perdu beaucoup de crédibilité concernant son attitude subjective et intolérable envers la perspective d’adhésion de la Turquie. Quand l’UE va-t-elle recouvrer sa crédibilité?

    Cordialement,

    Cem

Comments are closed.