Turkey

Le parti “politique” le BDP (ex DTP), pro-PKK, qui est raciste et ultranationaliste, a pour but de diviser la Turquie, et la dernière déclaration d’Osman Baydemir l’a prouvé. Le BDP est l’avocat de l’organisation terroriste le PKK. Il est primordial de souligner que le problème kurde et le terrorisme du PKK sont deux sujets différents, et, bien entendu, le PKK ne représente pas les citoyens turcs d’origine kurde.

Article en anglais du Hürriyet daily news

Le PKK tue des gens presque chaque semaine, mais les soit disant politiciens du BDP gardent le silence, ou disent ceci: “Les meurtres du PKK sont une violence révolutionnaire”. Comment osent-ils dire cela? C’est très révoltant. La plupart des soit disant politiciens du DTP/BDP (Ahmet Türk, Selahattin Demirtaş, Osman Baydemir….) ne sont rien de moins que des collabos.

Mr Baydemir a dit ceci aussi: “Nous voulons que notre drapeau kurde soit à côté de notre drapeau turc. Nous voulons un Kurdistan autonome, de la même manière que nous voulons une région de la mer Noire autonome….” Mr Baydemir doit savoir que la Turquie n’est pas comme l’Allemagne. En Allemagne il n’y a aucun groupe terroriste comme le PKK qui tue les citoyens allemands afin de créer un nouvel état. Mr Baydemir est un collabo, il n’a donc certainement aucune crédibilité. Mr Baydemir doit savoir que l’état turc est uni et qu’il n’y aura aucune autonomie sur l’horizon turc. D’abord l’autonomie, ensuite le drapeau, puis un “état kurde”?

Le PKK assassine des personnes presque chaque semaine en Turquie. Puisque Mr Baydemir ne maudit pas les attaques terroristes du PKK, il devrait se rendre en Irak ou en Afghanistan, où il réaliserait mieux ce que le terrorisme signifie. Si Mr Baydemir n’est pas heureux en Turquie, il devrait s’installer dans des pays de l’Union Européenne où il gagnerait plus d’argent, puisque le PKK rassemble de l’argent en toute impunité.

Au lieu d’essayer de provoquer tout le monde en Turquie, au lieu de soutenir le groupe terroriste le PKK, au lieu d’essayer de créer le chaos en Turquie, au lieu d’essayer de diviser la république laïque de Turquie, Mr Osman Baydemir devrait enfin faire son travail et essayer de résoudre les problèmes des citoyens turcs d’origine kurde du sud-est de la Turquie.

En effet, le problème des citoyens turcs d’origine kurde n’est pas un soit disant Kurdistan. Leurs véritables problèmes sont bien sûr le chômage (comme partout en Turquie), mais aussi leurs crimes d’honneur ou leur polygamie qui sont plus fréquents dans le sud-est de la Turquie qu’ailleurs. Ainsi, Mr Baydemir (ainsi que ses très ridicules collègues) devraient arrêter leur horrible propagande et concentrer leur énergie sur ces problèmes. Ils aideraient la Turquie.

Le PKK prétend qu’il tue des gens depuis 30 ans “parce que les citoyens turcs d’origine kurde n’ont aucun droit culturel”. C’est un grand mensonge. Qui peut croire à cette explication folle? Donc, puisqu’il n’y avait pas de TV kurde ou pas de possibilité d’apprendre la langue kurde dans les écoles ou les universités, le PKK assassina des milliers de gens? C’est insensé. C’est un mensonge ridicule qui est loin d’être crédible. C’est un mensonge qui a pour objectif de crédibiliser le PKK. Le PKK se moque des droits culturels, il tue même des citoyens turcs d’origine kurde.

Il y a des citoyens kurdes qui soutiennent le PKK parce que le PKK lave leur cerveau et profite de la pauvreté afin de gagner leur soutien, mais la plupart des citoyens d’origine kurde ne soutiennent pas ce groupe terroriste. Le PKK ne représente pas les citoyens turcs d’origine kurde. Souvenons-nous de plusieurs immenses manifestations kurdes en 2004 dans plusieurs villes du sud-est de la Turquie: les gens ont maudit le PKK.

Le plus grand problème avec les médias turcs est qu’ils sont habitués à nous montrer les affrontements entre la police et les pro-PKK, et pas assez souvent les citoyens d’origine kurde qui maudissent le PKK. Le PKK veut diviser la Turquie, ce n’est pas un secret. Il est aidé par des puissances étrangères. La plupart des politiciens du BDP, qui seraient, dit-on, intimidés ou menacés par le PKK, ne maudissent pas les assassins du PKK, tandis qu’en même temps ils veulent une autonomie. S’il veulent une autonomie, c’est parce qu’ils s’opposent à l’unité de la république de Turquie. Ils ne veulent que provoquer le chaos.

Maintenant qu’il y a une chaîne TV kurde, qui est une révolution, ils veulent une “autonomie”. En France l’Alsace, la Bretagne ou la Normandie ne veulent pas d’une quelconque autonomie, mais les soit disant politiciens du BDP en veulent une. Enfin, le chômage touche tout le monde en Turquie, mais aucun citoyen turc près de la mer Noire, à Istanbul, à Ankara ou à Izmir ne veut de quelconque autonomie.

Aucune condition ne peut être imposée à la Turquie par l’organisation terroriste le PKK. Le PKK n’est pas dans une situation de mener des pourparlers avec l’état turc, parce que c’est un groupe terroriste. Les terroristes du PKK doivent désarmer. Le PKK doit désarmer et il n’a pas le moindre droit de réclamer quoi que ce soit au gouvernement turc ou à l’état turc. Le PKK n’est pas un pays. Le PKK ment et la vérité est qu’il est en train de perdre du pouvoir, c’est pour cela qu’il a peur. C’est pourquoi ses supporters dans le monde et dans l’UE ont peur. Le PKK est en train de faire sa propagande habituelle. De toute manière, le problème kurde est déjà en train d’être résolu par le dialogue. Et la Turquie va investir plus dans l’éducation, ceci étant vital pour le sud-est de la Turquie.

Second article, en anglais aussi

Un pays ne peut déposer ses armes. Un pays a des soldats afin qu’ils protègent ses citoyens. Seuls les terroristes peuvent et doivent déposer leurs armes. Les politiciens extrémistes du BDP (ex DTP) sont comme les politiciens extrémistes du MHP, mais le BDP soutient ou au moins tolère les assassinats du PKK. L’ouverture kurde du gouvernement turc est couronnée de succès, et elle n’est pas encore terminée. Pour ceux qui n’en sont pas conscients, une chaîne de télévision kurde nationale a été lancée il y a presque deux ans. C’est une avancée hystorique mais pas très prise en compte.

La langue kurde est sur le point d’être enseignée dans les écoles et les universités. La langue kurde est utilisée dans les théâtres. Par conséquent, les collabos du PKK/BDP et leurs supporters dans l’UE doivent être très dérangés de l’ouverture kurde qui réussit. Que va faire le BDP? Que va-t-il proposer aux citoyens? Il ne sera plus en mesure de laver le cerveau des citoyens turcs d’origine kurde. Autrement dit, les politiciens du BDP vont être au chômage.

Voici à présent un article de Joost Lagendijk

Je cite Mr Lagendijk: “The problem with Baydemir’s speech is not with the content but with the timing and the way it was presented.”

“Le problème avec le discours de Baydemir n’est pas le contenu mais le timing et la manière dont il a été présenté”.

Je ne suis pas d’accord avec Mr Lagendijk. Ce que j’ai écrit ci-dessus est mon commentaire à son article, j’espère qu’il a lu mon opinion.

Rappelons que l’UE fait pression sur la France depuis des années à propos de la charte des langues minoritaires. Mais la France ne veut toujours pas la mettre en œuvre. La France dit officiellement à l’UE: “Nous ne voulons pas ratifier cette charte car nous voulons préserver l’unité nationale de la France”. Mais quand la Turquie déclare qu’elle veut protéger son unité nationale, c’est comme si c’était la fin du monde. Pourquoi les journalistes ne traitent-ils pas de ce refus de la France? Parce que la France est une démocratie?! Lorsque la Turquie et son problème kurde sont concernés, les journalistes n’hésitent pas à la blâmer. En effet, montrer la Turquie du doigt et l’accuser d’être la source de nombreux problèmes est à la mode. Concernant le problème kurde, la vérité est que beaucoup de gens sont soit subjectifs, soit ignorants.

Rappelons aussi qu’il y a environ 90 politiciens turcs d’origine kurde au parlement turc. Peut-être plus. Je sais qu’au moins deux anciens présidents de la Turquie étaient d’origine kurde. Il y a des politiciens d’origine kurde dans presque chaque parti politique. Il y a de nombreux hommes d’affaires d’origine kurde. Et il y a beaucoup de journalistes d’origine kurde aussi. Ces journalistes ne soutiennent pas le BDP/PKK, parce qu’ils soutiennent la vie et l’intégrité territoriale de la Turquie. Donc, les Turcs d’origine kurde existent bel et bien dans la politique turque et les médias. Mais Osman Baydemir, Ahmet Türk, et Selahattin Demirtaş et leurs collabos veulent uniquement une chose: diviser la Turquie et créer un Kurdistan. Soulignons encore ce que Mr Baydemir a dit: “Nous voulons un Kurdistan autonome”. Il n’a pas dit: “Nous voulons une autonomie”, qui est différent. Il n’y a pas de Kurdistan virtuel en Turquie mais il y a des citoyens turcs d’origine kurde. De toute manière, Mr Baydemir devrait se souvenir que des chaînes de TV et des radios privées kurdes vont être lancées également. Il devrait donc arrêter sa propagande immorale.

Des lobbies et des journalistes veulent faire croire aux citoyens de l’UE qu’il y a une guerre en Turquie. Il n’a pas de guerre ou de guerre civile en Turquie, parce que le PKK ne représente pas les citoyens turcs d’origine kurde. Pourquoi? Parce que le PKK est un groupe terroriste. Les citoyens turcs d’origine kurde ne sont pas des terroristes, ils sont des citoyens de Turquie.

J’espère que les généraux (comme le traître envers la république Kenan Evren), qui ont fait le coup d’état en Turquie il y a 30 ans seront jugés. Et la Turquie a le devoir d’enquêter à propos de tous les assassinats pendant sa période de chaos. Ces assassinats sont discutés sur de nombreuses chaînes de télévision. C’est un grand pas. De plus, de nombreuses personnes liées au procès Ergenekon ont avoué leur participation à des assassinats.

Pour résumer, la Turquie est en train de changer rapidement. D’ici deux ans la Turquie se sera encore plus améliorée. La réforme partielle de la constitution n’est pas suffisante, cependant c’est une étape positive qui permettra l’instauration d’une constitution toute neuve. Et d’ici dix ans, la Turquie sera une bien meilleure démocratie. Elle sera un pays plus harmonieux. J’en suis sûr.
Une chaîne nationale kurde qui diffuse des programmes variés 24/24 fut lancée il y a plus d’un an. Est-ce un échec? Non, c’est un évènement incroyable. Mais les pro-PKK et autres obscurs lobbies et médias nient cet évènement historique et symbolique. En 2000 personne n’aurait cru qu’une chaîne de télévision kurde serait créée.
Soutenons donc le gouvernement turc concernant l’ouverture kurde et sa lutte contre le terrorisme du PKK. L’armée turque, la gendarmerie turque et la police turque sont en train d’accomplir un travail remarquable. Si elles n’étaient pas efficaces, il y aurait plus d’attentats terroristes en Turquie.

Les soit disant politiciens du BDP/PKK ont peur et sont paniqués parce que l’AKP et la Turquie (artistes, ONG, ….) sont en train de réussir à résoudre le problème kurde.
Le gouvernement sait qu’il doit créer beaucoup d’emplois dans le sud-est de la Turquie, parce que cela contribuera à la destruction totale du PKK qui profite de la pauvreté pour répandre sa propagande. On dit que le colossal GAP (güney Anadolu projesi), le projet d’Anatolie du sud, va créer des centaines de milliers d’emplois. J’ai très hâte de voir cela.
Le problème kurde est le plus grand problème de la Turquie, et l’UE est impliquée. Mais il y a d’autres problèmes dont on doit s’occuper, telles les demandes légitimes des Alévis. Je les soutiens.

Amicalement vôtre,

Cem

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print