Turkey

Voici un second cocktail d’articles:

Mr Kouchner a appelé la Turquie à coopérer en Afrique

Je cite:

“Bernard Kouchner a déclaré : “Je fais un appel à la coopération à nos amis turcs et britanniques afin d’affronter en meilleure position la concurrence avec le marché chinois””.

Mr Kouchner, étant donné que votre ancien responsable Mr Sarkozy ne respecte guère la Turquie (par exemple il avait reçu le président turc Mr Gül avec un chewing-gum dans la bouche), comment pouvez-vous dire “….nos amis turcs”?

“….mes amis turcs” aurait été plus juste.

Mr Kouchner, madame Ria Oomen-Ruijten veut que la Turquie aligne sa politique étrangère sur celle de l’Union Européenne, mais votre ex-responsable Mr Sarkozy bloque les négociations UE-Turquie (en gelant à lui tout seul 5 chapitres, et en en gelant indirectement 14 autres en manipulant le problème chypriote).

Si l’UE souhaite que la Turquie coordonne sa politique étrangère à celle de l’UE, pourquoi le gouvernement français ainsi que quelques autres gouvernements de l’UE s’opposent-ils à l’adhésion de la Turquie à l’UE?

Il faut savoir ce que l’UE veut.

Par ailleurs, la France seule ne représente pas toute l’UE, n’est-ce pas? Il y a bien 27 membres au sein de l’UE, n’est-ce pas?

Je ne pense pas que la Turquie soit un pays qui se laissera manipuler par des soit disant responsables politiques sans vision qui n’ont aucune crédibilité ni de carrure pour diriger notre UE.

Mr Sarkozy devrait comprendre que l’UE n’est pas un cirque, mais une union qui se doit de tenir ses engagements:

toute l’UE signa en 1999 à Helsinki et reconnut la Turquie candidate officielle à l’union, et tous les pays de l’UE soulignèrent que la Turquie serait traitée comme chaque précédent candidat, et que l’objectif est la pleine adhésion de la Turquie à l’UE.

En 2004, tous les pays de l’UE signèrent pour que les négociations UE-Turquie débutent en 2005. Mr Chirac et Mr Schröder ont signé au nom de la France et de l’Allemagne. De plus, le parlement de l’UE, représentant direct des citoyens de l’UE, approuva l’ouverture de ces négociations à une écrasante majorité. La démocratie s’est donc prononcée à un autre niveau de l’UE.

L’adhésion de la Turquie à l’UE est donc légitime.

Si la France, l’Allemagne et l’UE sont des démocraties, pourquoi Mr Sarkozy et Mme Merkel remettent-ils alors en question les signatures de l’UE de 1963, 1999 et 2004?

L’UE a subi une grande perte de crédibilité.

Pour mémoire, la Turquie a protégé l’UE pendant la guerre froide: elle a été loyale et fiable, elle a tenu ses engagements en tant que membre de l’OTAN.

Mais aujourd’hui, de nombreux politiciens de l’UE trahissent la Turquie, et vont même jusqu’à l’humilier. C’est démentiel.

Le pire est que l’UE a accepté des anciens pays de l’URSS en son sein, alors que, soulignons-le, ils étaient pendant la guerre froide ses ennemis jurés.

Faut-il rire ou s’indigner, Mr Kouchner?

En conclusion, Mr Kouchner, avoir accepté de travailler pour Mr Sarkozy fut une insulte à votre intelligence.

Pourquoi avoir décidé de travailler pour un homme qui n’a pas de crédibilité, qui ne sait même pas s’exprimer correctement en français, qui ne calme pas les tensions au sein de notre société, ou qui alla même jusqu’à insulter un de ses citoyens (Mr Sarkozy brilla avec son “Casse-toi pov con” devant les caméras)?

Mr Kouchner, je ne comprends guère votre participation – révolue j’espère – au précédent gouvernement de Mr Sarkozy.

Néanmoins, j’espère que vous travaillerez au sein du prochain gouvernement de Martine Aubry. Parce que toutes vous années de travail fructueuses pour le parti socialiste ainsi que pour la planète ne peuvent être remises en question par votre soit disant engagement envers Mr Sarkozy.

Je suis en colère à cause de votre “engagement” envers cet homme, mais je n’arrive vraiment pas à être convaincu qu’il fut volontaire.

Vous avez fait un travail remarquable avant de faire l’honneur à notre catastrophique soit disant leader de représenter la France à l’étranger. Ainsi, ma conscience ne me permet certainement pas de fermer les yeux et de remettre en cause votre engagement pour le monde par le passé.

C’est pourquoi je vous prie, Mr Kouchner, de bien vouloir m’excuser pour les quelques lignes de deux de mes précédents articles dans lequels j’exprima ma colère et ma rancune à votre égard.

Bref, pourquoi Martine Aubry ne serait pas la candidate de 2012 du parti socialiste? Pourquoi la n’élirions-nous pas en 2012?

Elle serait une excellente présidente de la république.

Elle est digne, crédible, honnête, intelligente, elle travaille beaucoup, enfin, elle sait parler français, elle.

La fête à Istanbul pour accueillir les régions d’Europe

Je cite l’article dans son intégralité:

“Par Pierre Lemoine, à Istanbul | vendredi 12 novembre 2010

Nonobstant l’Union européenne, l’Assemblée des Régions d’Europe (ARE) continue de tisser des liens étroits avec les régions de Turquie et de la périphérie. C’est à Istanbul qu’elle s’est invitée pour tenir, les 11 et 12 novembre, son assemblée générale annuelle. L’ARE y a élu pour la première fois une personnalité turque comme membre de son comité directeur.

L’association entend jouer la « diplomatie des régions » avec la tenue d’un Sommet des régions de la Mer noire, début 2011, et la venue cette fois à son AG d’une délégation d’Arménie, une « première» aussi dans le contexte historique de cette partie du monde.

Originaire d’un Etat dont le chef ne cache pas son hostilité à une éventuelle adhésion de la Turquie à l’UE, la Française Michèle Sabban, présidente de l’ARE depuis deux ans, reconfirmée le 11 novembre dans ses fonctions pour deux ans, a été applaudie pour ses initiatives par quelque 500 délégués (l’ARE regroupe 270 régions représentant 33 pays). Au lendemain de la publication du rapport annuel de la Commission européenne évaluant les progrès des pays candidats à l’adhésion européenne et reprochant une nouvelle fois à la Turquie de ne pas se conformer à ses critères, la présidente n’a pas craint, en lever de rideau, de répondre à la presse : « J’aimerais que la Commission vienne parfois débattre à Istanbul comme nous le faisons ».

En plénière, dans son « discours programmatique » plébiscité, elle a affirmé que l’avenir passe « par une ouverture généreuse et convaincue à l’Est» dont la Turquie est le « symbole». Rappelant que ce pays fut « le premier à exprimer son désir de coopération avec les communautés européennes en 1959 », elle a vanté le rôle de l’ARE comme facilitateur d’ouverture : « Nous retrouver en Turquie alors que nous fêtons notre 25e anniversaire, alors que l’Europe devise d’un nouveau modèle de croissance et que la politique de cohésion elle-même cherche à s’adapter à la nouvelle donne des territoires, c’est donner un symbole fort de ce que nous sommes. Accueillir dans cette enceinte une délégation d’élus arméniens, c’est donner un signe supplémentaire de notre aptitude à avancer ensemble ».

Pour Michèle Sabban, le rassemblement des régions d’Europe à Istanbul a « valeur d’exemple » : « Alors que l’UE hésite à faire un pas vers l’Est, dit-elle, nous montrons que nous avons déjà enjambé le Bosphore, et même que nous allons jusqu’en Russie ».

Accueillie par une organisation turque impeccable et chaleureuse, voire festive, l’assemblée, a élu Hande Bozatli, deuxième vice-présidente du Conseil provincial d’Istanbul, à l’un des dix postes de vice-présidents de l’association. C’est la première fois qu’une représentante de Turquie intègre l’équipe présidentielle de l’ARE. Elle en présidera la commission Culture, Education et Jeunesse. En 2009, des délégués turcs avaient déjà manifesté leur implication dans les travaux de l’association, en proposant, puis présidant un groupe de travail pour l’égalité des chances des personnes handicapées.”

La Turquie peut être une bénédiction pour Bruxelles, Tribune de William Hague et Alexander Stubb – Financial Times

Le lien ci-dessus propose différentes informations, mais c’est l’extrait ci-dessous qui concerne la Turquie:

“Le Royaume-Uni et la Finlande soutiennent l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, mais le processus est trop lent. Or ce n’est que lorsque ce pays aura rejoint le club qu’il pourra contribuer pleinement à la sécurité et à la prospérité de l’ensemble de l’Union européenne. Les arguments des partisans et des adversaires de cette adhésion sont exactement les mêmes : la Turquie est un pays multiculturel d’une grande importance géopolitique, disposant d’une vaste population et d’une économie en pleine croissance. Il s’agit là d’une opportunité, non d’une menace, et le processus de négociation devrait donc être accéléré.”

C’est rassurant de constater qu’il y a des politiciens qui ont une vision du monde dans lequel nous vivons.

Après Olli Rehn et Günter Verheugen, ce sont Roger Bootle et Jack Straw qui ont à leur tour déclaré que la Turquie n’a pas besoin de l’UE, mais que c’est l’inverse qui prévaut.

Selon le ministre des Affaires étrangères finlandais, la Turquie fait partie des cinq pays les plus importants au monde

Je cite:

“13.09.2010

Today’s Zaman

Une réunion informelle réunissant les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à Bruxelles ce week-end a été l’occasion de reconnaître l’importance stratégique de la Turquie pour le bloc des 27, y compris de la part de ceux qui émettaient jusqu’ici les plus grandes réserves. Les commentaires les plus formels sur l’influence croissante de la Turquie sur la scène mondiale ont émané du ministre finlandais des Affaires étrangères, Alexander Stubb, qui a défini le pays candidat à l’UE comme « l’un des cinq pays les plus importants dans le monde d’aujourd’hui » en matière de politique étrangère. Le ministre suédois Carl Bildt a adopté une position encore plus affirmée. « Certains pays émettent encore de grandes réserves, mais même eux reconnaissent l’importance stratégique de la Turquie pour l’UE », a déclaré M. Bildt. Urmas Paet, le ministre estonien, abonde dans ce sens, affirmant que les États de l’UE sont désormais conscients que « il existe désormais deux grands partenaires stratégiques : les États-Unis et la Turquie ».”

Mr Stubb a aussi déclaré: “La Turquie est plus influente dans le monde que n’importe quel pays de l’UE”.

Avec la Turquie en son sein, l’UE sera bel et bien une rivale des Etats-Unis dans le monde. Aujourd’hui, la Turquie est en train d’accomplir un travail exceptionnel à l’international. Imaginons donc ce que elle et l’UE pourraient faire une fois unies!

Je suis sûr que Mr Kouchner pense pareillement. J’espère vraiment qu’il sera le ministre des affaires étrangères du prochain gouvernement de 2012 dirigé par Martine Aubry (oui j’ai de l’espoir). A ce moment là je serai fier, à la fois en tant que Turc et Français, de le voir répondre à des journalistes avec son homologue Ahmet Davutoğlu.

Et j’espère que Martine Aubry sera indépendante et qu’elle reconstruira les relations diplomatiques franco-turques.

Quel gâchis ces relations. Cette situation malsaine m’exaspère.

Mr Gül a reçu le prix “Chatham House”

Je cite:

“Le prix attribué au leader ayant fait le maximum de contributions au développement des relations internationales, a été remis au président turc Abdullah Gül par la reine d’Angleterre Elizabeth II.”

“M. Gül a été jugé digne de ce prix pour, notamment, ses travaux visant à réunir les différentes parties et fractions en Irak, ses efforts et contributions aux relations pakistano-afghanes, au processus de paix au Moyen Orient, aux relations établies avec l’Afrique et à la normalisation des relations turco-arméniennes.”

Voici maintenant un article très intéressant à propos de l’économie turque:

Perspectives économiques

Il faut lire l’article dans son intégralité. On peut également trouver d’autres informations utiles sur ce site.

Chypre: Glafkos Klerides avoue les erreurs passées

Je cite cet article révélateur:

“Nouveaux aveux de l’ancien leader du secteur chypriote Grec Glafkos Klerides.

Mr Klerides a exprimé ses regrets d’avoir rejeté le plan Annan en 2004 : “Les Chypriotes grecs n’ont pas accepté l’égalité politique” a-t-il dit.

Glafkos Klerides, une des personnalités notables de la politique en Chypre du Sud, a déclaré : “Le plan Annan prévoyait une souveraineté unique, une représentation internationale unique et une seule citoyenneté. Cependant, il y stipulait également une égalité politique, ce que nous n’avons pas accepté”.

Il a averti le politicien d’expérience et leader chypriote Grec Demetris Christofias « qu’on ne pouvait pas choisir les décisions à notre convenance et refuser celles des autres ».

Selon les nouvelles publiées dans la presse grecque, Mr Klerides a mis en garde que l’échec des négociations raffermira la conviction au sein de la communauté internationale de l’impossibilité que les deux communautés puissent vivre ensemble.

Mr Klerides avait indiqué quelques jours auparavant qu’ils n’avaient rien fait lors des conflits vécus entre les deux communautés entre 1963-1968, en avouant que ce fut une grosse erreur de croire que les chypriotes Turcs allaient baisser les bras en les isolant dans des cantons.”

Mr Davutoğlu interrogé sur l’Iran

Je cite:

“Le ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a répondu aux nouvelles faisant état de la tenue des négociations sur le programme nucléaire iranien en Turquie.

“Nous sommes prêts à accueillir une telle rencontre, sans nul doute. Cependant, l’important n’est pas le lieu de la rencontre, mais qu’elle ait lieu le plus rapidement que possible” a-t-il répondu.”

““Nous ferons notre possible pour un règlement par la voie diplomatique. Nous n’aspirons pas à la présence d’armes nucléaires dans notre région. La rencontre du groupe 5+1 avec l’Iran doit avoir lieu au plus tôt. Il y a une nouvelle impulsion, qui ne doit pas être perdue. Nous serons heureux de l’accueillir si elle se déroule en Turquie. Mais, l’important n’est pas le lieu, mais le fait que cela ait lieu au plus tôt”.”

Succès dans le domaine de l’aéronautique

“Le ministre de la Défense nationale Vecdi Gönül a indiqué que les entreprises turques ont remporté un succès à l’échelle globale en réalisant une coopération stratégique à long terme avec les entreprises prédominantes du secteur de l’aéronautique.”

“L’entreprise, fondée par des associés turcs à 51% et étrangers à 49%, produira les pièces de moteur des chasseurs F-35.

Les premières activités de l’entreprise se dérouleront à Istanbul. Une usine sera construite dans la zone de libre-échange d’ESBAŞ à Izmir avec un premier investissement de 60 millions de dollars. L’usine devrait entrer en service en 2011.”

C’est un succès, mais la Turquie a passé une commande de 100 F-35. Pourquoi acheter autant d’avions de chasse?

A quoi ça sert d’en avoir plus? Je préfère que la Turquie construise avec la Finlande une ligne TGV Istanbul – Helsinki. Ce serait bien plus utile.

Peintures artistiques de l’amitié sur la colline Pierre Loti

“La colline Pierre Loti qui offre une vue imprenable sur Istanbul, a accueilli les peintres.

Onze peintres, à savoir six Français et cinq Turcs, ont peint cette fois-ci l’amitié. La colline Pierre Loti donne sur la Corne d’or en avant-plan, et la péninsule historique en arrière-plan. Cette vue unique sera colorée par les coups de pinceaux des artistes turcs et français.”

Le règlement d’OGM en vigueur

“Les OGM sont depuis longtemps objets de débats en Turquie.

Le règlement mis en vigueur aujourd’hui oblige l’installation d’une étiquette sur les OGM.

Le règlement des organismes génétiquement modifiés est désormais en application en Turquie.

Il sera désormais possible de voir des étiquettes sur lesquelles il sera écrit: “Sans modification génétique” ou bien “OGM”.”

Oui, mais après nous pouvons lire:

“Les produits génétiquement modifiés à plus de 9% porteront l’indication suivante: “Organisme génétiquement modifié”.”

Ce n’est pas rassurant du tout.

Mais de toute façon, les Etats-Unis d’Amérique ont introduit en douce leurs OGM en Turquie il y a longtemps déjà.

En France, nous sommes plus chanceux. Nous pouvons mieux contrôler ce que nous consommons.

Le film “Cinq minarets à New York”

Je cite: “Le Film “Cinq minarets à New York”, réalisé et écrit par Mahsun Kırmızıgül, a battu en trois jours le record des précédentes productions du même réalisateur “Beyaz Melek” – “L’ange blanc” et “Güneşi Gördüm” – “J’ai vu le soleil”.

703.330 spectateurs sont allés voir le film en Turquie, avec 95.671 en Europe, au cours de ces trois derniers jours.”

“Les tournages ont été achevés en huit semaines dans les trois villes, Istanbul, New York et Bitlis. La moitié du film a été tournée en anglais et il a été utilisé pour la première fois des lentilles anamorphiques.”

Je suis très curieux du message de Mahsun Kırmızıgül. J’ai hâte de voir son film.

Par ailleurs, il a un très joli nom: “Mahsun” signifie “Innocent” et “Kırmızıgül” signifie “Rose rouge”. A faire tomber les filles!

Amicalement vôtre,

Cem

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print