Turkey

Début janvier, le ministre des affaires étrangères hongrois Janos Martonyi a dit: “Alors que les citoyens du Paraguay et de l’Uruguay peuvent entrer dans l’UE sans visa, la Turquie se voit imposer des restrictions de visas. N’est-ce pas de la discrimination?”

L’Union Européenne est dans une situation très délicate. En effet, selon un politicien italien, l’UE a besoin à court terme de 2.5 millions de travailleurs, et à long terme elle en aura besoin de 100 millions! Malgré cette situation inquiétante, il y a des politiciens de l’UE qui s’opposent à l’adhésion de la Turquie à l’UE et à la suppression des visas (et même à l’amélioration des conditions d’obtention d’un visa) pour les Turcs de Turquie, alors que la Turquie est proche de l’UE depuis 1963 (il y a de multitudes domaines symboliques dans lesquels la Turquie et l’UE sont impliquées et travaillent ensemble), et surtout alors qu’elle est candidate à l’UE depuis 1999 et est en pleine négociations pour l’adhésion depuis 2005. Puisque l’UE a besoin d’une quantité gigantesque de main d’œuvre, pourquoi ne supprime-t-elle pas les visas imposés aux citoyens de la Turquie, qui est liée à la CEE/l’UE depuis 50 ans?

Bonne nouvelle cependant, la Turquie et l’UE sont sur le point de signer un accord de réadmission, et la situation va probablement se débloquer. Cecilia Malmström a remercié la Turquie pour son approche pragmatique et constructive. Mais le ministre des affaires étrangères turques Mr Davutoğlu a dit que cet accord sera appliqué une fois que des progrès à propos des visas imposés à la Turquie auront été faits.

Mme Merkel et son collègue français font tout pour détruire la perspective d’adhésion de la Turquie à l’UE, et la passivité des autres membres de l’UE est tout simplement un scandale. Wolfgang Münchau, du Financial Times, a écrit en juillet 2010 que Mme Merkel et Mr Sarkozy ne sont pas des leaders européens et internationaux, et qu’ils n’ont pas de vision (l’inscription au FT est gratuite, et celle-ci reste très intéressante même si elle ne donne accès qu’à une dizaine d’articles par mois).

Alain Touraine soutient l’adhésion de la Turquie à l’UE parce que celle-ci va constituer un pont entre les chrétiens et les musulmans (article en Turc).

C’est l’une des raisons légitimes pour soutenir l‘adhésion de la Turquie à l‘UE, mais à mon avis, certainement pas la principale.

L’adhésion de la Turquie à l’UE permettra à celle-ci de devenir une actrice politique forte et efficace dans le monde. L’UE sera enfin en mesure de faire face aux Etats-Unis d’Amérique, à leurs lobbies et à leurs politiques mondiales basées sur le business de la guerre. En d’autres termes, avec la Turquie en son sein, l’UE sera un véritable passe-partout.

Mais avant toute chose, nul besoin de tergiverser, nul besoin de se demander pourquoi la Turquie devrait être membre de l’UE.

Parce que l’adhésion de la Turquie à l’UE est légitime mille millions de mille sabords de tonnerre de Brest! Voici pourquoi:

1/ Les relations Turquie-UE datent de 1963 avec les fameux accords d’Ankara (tandis que les relations avec l’Europe datent de bien avant, puisque la Turquie est membre fondateur du conseil de l’Europe).

2/ Je ne le répèterai jamais assez: la Turquie a été reconnue officiellement candidate à l’UE en 1999 au sommet d’Helsinki, au cours duquel tous les pays de l’UE ont souligné d’une part que la Turquie serait traitée comme tous les précédents candidats, et d’autre part que l’objectif est l’adhésion pleine et entière à l’UE (l’UE a ouvert les négociations d’adhésion avec la Croatie (à cause du chantage honteux et scandaleux jusqu’à la dernière minute de l’Autriche qui dit à l’UE: “Si vous n’ouvrez pas les négociations avec la Croatie, nous bloquerons l’ouverture des négociations avec la Turquie”) en même temps qu’avec la Turquie: la Croatie, dont les chapitres sont presque tous fermés, va bientôt devenir membre, tandis que l’UE n’a ouvert que 13 chapitres avec la Turquie. Révélateur, n’est-ce pas?).

Donc si le bateau turc navigue vers les magnifiques côtes bretonnes et vers celles de l’UE (voyage semé d’embuches, de marchands de tapis, de tricheurs, d’escrocs et de pirates), ce n’est pas en raison de la religion. En 1963 et en 1999, la religion n’était certainement pas à l’ordre du jour concernant la perspective d’adhésion de la Turquie à l‘UE.

Par-contre, bizarrement, depuis septembre 2001, la religion est traitée du matin au soir dans les médias, mais aussi dans de nombreuses séries américaines de très mauvais goût. Et l’islamophobie s’est répandue surtout depuis cette date. Etrange coïncidence.

De nombreux lobbies ont pour objectif de diviser la planète: ils créent plus de tensions et propagent la haine par le biais d’une minutieuse guerre de l’information: les séries et médias américains indigestes contribuent indéniablement à l’amalgame entre Islam et terrorisme.

Pendant des décennies la menace fut l’URSS, tandis que de nos jours il y a un lavage de cerveau avec l’Islam qui est présentée comme une menace. La question est la suivante: qui contrôle les médias et l’industrie cinématographique des Etats-Unis d‘Amérique?

Soulignons que l’Islam, comme toute nos principales religions, dit “Tu ne tueras point”. Par ailleurs, l’Islam ne dit pas que les femmes doivent cacher leur visage ou se camoufler de la tête aux pieds. Il y a des groupes obscurs qui réécrivent le Coran (“Kuran” en Turc) à leur convenance. Et il y a d’autres lobbies obscurs qui ont apparemment besoin d’eux en tant qu’ennemis pour justifier leur existence.

“Le choc des civilisations”? Balivernes. “Le choc des extrémistes”, c’est plutôt de cela dont il est question.

Rencontre des religieux musulmans et chrétiens à Mersin

Les médias devraient se concentrer sur des évènements symboliques comme celui-ci plutôt que de se faire manipuler par des lobbies obscurs. Est-ce que les médias peuvent lutter contre ces lobbies et se libérer de leurs chaînes? Au niveau politique, est-ce possible de faire quelque chose?

Je cite:

“A Mersin, les religieux musulmans et chrétiens ont prié ensemble pour la paix et la fraternité.

Le cimetière de la municipalité de Mersin figure parmi les cimetières rares à comprendre des tombes musulmanes et chrétiennes.

A l’occasion de la fête du sacrifice, les religieux se sont rencontrés dans ce cimetière, ont tenu une messe et chanté des chants religieux.

Même si les religions étaient différentes, les prières et vœux étaient similaires.

La rencontre a pris fin avec l’expression de vœux pour la paix et la fraternité.”

Fin de la saison du Japon en Turquie

“Célébrée partout en Turquie pendant près d’un an, la saison du Japon a pris fin hier suite à une cérémonie somptueuse tenue à Istanbul.

Le ministre de la Culture et du Tourisme, Ertuğrul Günay a déclaré que les relations turco-japonaises se poursuivraient dans tous les domaines.

Le vice-ministre japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, Tadahiro Matsyshita a pour sa part mis l’accent sur les aides fournies par l’Empire ottoman au Japon.

Le président du conseil d’exécution des activités réalisées à l’occasion de la saison du Japon, Hiroshi Savada a présenté des certificats de remerciement au ministre Ertuğrul Günay et au président général de la compagnie aérienne Turkish Airlines.

Un spectacle de danse traditionnelle japonaise, réalisé lors de la soirée, a suscité un vif intérêt.”

Les objectifs de l’agence Anakara de développement

“Ankara deviendra le centre de la technologie et de la science en Turquie et en Eurasie.”

“Les objectifs de l’Agence Ankara de développement ont été rendus publics.

Les nouveaux projets seront appuyés et de nouveaux champs de placement seront créés. Ankara deviendra le centre de la technologie et de la science en Turquie et en Eurasie.

Le gouverneur d’Ankara, Alâaddin Yüksel a parlé des objectifs de l’Agence de développement.

Selon M. Yüksel, la capitale Ankara deviendra le centre technologique et scientifique de la Turquie et de l’Eurasie.

Les travaux exigés à cette issue seront menés par l’Agence de développement.

La ville deviendra davantage attirante avec les nouveaux projets et placements.

Les valeurs touristiques cachées d’Ankara s’affichent également parmi les objectifs.”

Adhésion de la Turquie à l’Union Européenne: position officielle des Etats-Unis d’Amérique

Madame Clinton va bientôt se rendre en Turquie.

Les Etats-Unis d’Amérique ont convaincu l’Union Européenne de faire des pays de l’ex-URSS des membres de l’UE. Mais pourquoi n’arriveraient-ils pas à convaincre l’UE au sujet de l’adhésion de la Turquie?

Selon moi, les Etats-Unis d’Amérique ne veulent pas que la Turquie soit membre de l’UE.

Récemment, un ancien expert de la commission de l’UE a révélé que c’est le cas. En effet, une UE puissante au niveau international est contraire aux intérêts des USA.

Tourisme termal à Denizli

“Connue pour sa commune de Pamukkale, “le Château de coton”, la ville de Denizli a lancé un élan dans le domaine du tourisme thermal.

Les investisseurs augmentent les capacités des installations thermales, situées dans les communes de Sarayköy et Akköy tout en prévoyant d’y construire cinq nouveaux complexes thermaux.

Les visiteurs voulant se servir de la boue et des eaux thermales affluent dans la région.”

La Turquie a un immense potentiel dans le tourisme thermal.

Pendant des années les ressources naturelles furent mal exploitées, mais depuis qu’il y a une stabilité politique, la Turquie est enfin organisée.

Amicalement vôtre,

Cem

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print